Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Boudoir des Livres

partenariat-service presse

Elric Les buveurs d'âmes de Michael Moorcock et Fabrice Colin

4 Juin 2011 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

9782265089129

Editions Fleuve Noir

262 pages

 

 

Merci à Charlotte de l'agence interactive Supergazol                     http://www.supergazol.com/

et aux éditions fleuve noir  

 

Quatrième de couverture

Prince déchu, dévasté par la mort de son aimée, Elric de Melniboné a juré de ne plus jamais se servir de Stormbringer, son épée maudite qui boit les âmes et lui procure sa puissance et sa vitalité.

 

Accompagné de son fidèle compagnon Tristelune, Elric, abattu et mourant, part en quête de son dernier espoir : l’Anémone Noire, une plante magique ne fleurissant qu’une fois par siècle, qui pourrait lui redonner des forces et de grands pouvoirs. Pour la trouver, il doit gagner les ruines de Soom, une cité perdue au cœur d’une jungle inhospitalière infestée de créatures maléfiques…

 

Mon avis :

Je souhaite remercier Charlotte de m’avoir contacté et de m’avoir proposé de m’envoyer ce nouvel opus d’Elric en échange d’une chronique sur mon blog.

Pour avoir lu les tomes 1 à 4 du cycle d’Elric de Michael Moorcock, je connaissais le personnage et son univers.

Dans « Elric-Les buveurs d’âmes » écrit par Michael Moorcock et Fabrice Colin nous retrouvons tout à fait l’ambiance des précédents tomes. Je n'ai jamais lu Fabrice Colin et je souhaite maintenant découvrir un peu plus cet auteur en lisant l'un de ses romans.

Elric est un héros à part, mélancolique, fataliste, d’une noirceur extrême. Il est peut-être un peu trop mélancolique. Le lecteur, du moins moi, a envie de lui dire « mais vas-y, bouge toi !!! » c’est d’ailleurs un peu pour ça que j’ai lu seulement quatre tomes et non pas la série complète. Au fil des pages Elric fini par lasser le lecteur mais en même temps, il captive aussi ce même lecteur. Ce personnage est différent des héros de fantasy. Il a une force morale énorme, il est unique et très attachant.

J’ai passé un bon moment avec « Elric-Les buveurs d’âmes », Elric est égal à lui-même et même si ce n’est pas le mieux pour lui je voulais qu’il utilise son épée maudite, j’étais impatiente de savoir s’il se resservirait de Stormbringer.

J’aime aussi beaucoup Tristelune qui a une amitié sans faille pour Elric.

Au final une bonne lecture pour moi, je ne sais pas s’il est préférable d’avoir lu les premiers tomes de ce cycle pour apprécier « Elric-Les buveurs d’âmes ». Peut-être qu’en connaissant déjà ce personnage on arrive à plus ressentir son désarroi, son fatalisme et sa grandeur.

Dans tous les cas je vous conseille de découvrir ce cycle dont le héros ne vous laissera pas insensible tout comme son univers.

 

Petit "plus" pour les amoureux des livres, la carte en début de livre en couleur et sur papier glacé. Une belle surprise en ouvrant l'ouvrage.

Lire la suite

La légion de la terreur-La guerre des démons tome 1 de R.E. Feist

25 Mars 2011 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

la légion de la terreur Tome 1 La guerre des démons

éditions Bragelonne

378 pages

 

Merci à LIVRADDICT%20LOGO                et aux éditions 

  bragelonne

 

 

Quatrième de couverture

À l’autre bout de l’univers, un peuple est harcelé par une horde de démons terrifiants. Le monde des Taredhels était autrefois un vaste empire. Désormais, il n’est plus que ruine et cauchemar.

Seul un espoir subsiste : une planète ancrée dans l’histoire de leurs lointaines origines… Convaincus que Midkemia est cette planète, les Taredhels souhaitent la reconquérir. Pug et les membres du Conclave s’apprêtent à affronter l’invasion de ces elfes impitoyables.

Mais très vite ils s’aperçoivent que la menace ne vient pas des Taredhels mais de la légion démoniaque qui les poursuit…

 

Mon avis :

En premier lieu je souhaite remercier vivement le forum Livraddict et les éditions Bragelonne pour cette lecture. J’ai passé un merveilleux moment avec ce roman !

 

J’ai lu en 2008 la trilogie « Le legs de la faille » et très récemment le tome 1 de « La guerre de la faille- Magicien-Pug l’apprenti ». J’ai déjà « évolué » dans le monde de Pug et je l’ai retrouvé avec joie !

J’ai quitté Pug dans « la guerre de la faille » adolescent et je l’ai retrouvé là bien des années plus tard, avec une épouse et de grands enfants. Ce saut dans le temps ne m’a nullement gêné, il m’a surtout donné envie de lire tous les autres tomes de cette saga !

Hormis Pug, nous retrouvons Tomas et sa fameuse armure et ça, ça m’a beaucoup plu aussi ! En fait tout m’a plu dans ce premier tome.

J’ai aimé ce monde varié qui me rappel un peu celui de Tolkien, les elfes, les humains, les nains. Puis il y toutes les créatures, dragons et bien évidement les démons ! Sans oublié les magiciens, les démonistes, les géomanciens, les arémanciens ; ces derniers bâtissent la nouvelle cité des Taredhels et ils sont très impressionnant de part leurs pouvoirs.

J’ai particulièrement adoré les magiciens mais surtout les elfes et principalement le moment où Gulamendis découvre Elvandar ! C’est tout simplement magnifiquement bien décrit et l’on redoute encore plus la légion démoniaque ! Que va-t-il advenir de ce paradis elfique ?

 

J’ai hâte de savoir comment vont évoluer certains personnages, j’ai hâte de connaître la suite. La fin du tome un nous ouvre une porte vers la noirceur et la désolation.

Oui je suis vraiment très très impatiente de lire la suite !

 

A lire ou découvrir cet auteur sans hésitation ! C’est absolument génial !!!

Lire la suite

Les psaumes d'Isaak - Lamentation tome 1 de Ken Scholes

21 Octobre 2010 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

  lamentation

 

Lecture en partenariat avec LIVRADDICT%20LOGOet bragelonne  

 

Quatrième de couverture

Windwir, la cité où reposait tout le savoir du monde, vient d’être Anéantie !
L’équilibre précaire des enjeux politiques est aussitôt rompu : la guerre est inévitable.
Apercevant la funeste colonne de fumée, Rudolfo, seigneur des Neuf Maisons Sylvestres, se précipite vers les ruines et s’empare du seul survivant : un automate métallique nommé Isaak qui, rongé par la culpabilité, affirme être la cause du drame… Mais dans l’ombre des ruines, Sethberg, prévôt des cités-États voisines, se prépare à la bataille et jubile en contemplant l’apogée de son plan de conquête.
L’aboutissement d’années de manipulation, de corruption et de mensonge… Si, il parvient à mettre la main sur Isaak, devenu l’objet de toutes les convoitises ! Le temps est venu pour Dame Jin Li Tam, concubine du prévôt, de faire un choix. Cette nuit, elle va user de ses arts cachés de guerrière pour s’enfuir…

 

Mon avis :

Le billet sur ce tome 1 des "Psaumes d'Isaak" pourrait se limiter à dire " un grand, un immense merci à Livraddict, à la team de Livraddict de m'avoir sélectionnée pour ce livre et un grand, un immense merci aux éditions Bragelonne pour avoir proposé ce roman pour un partenariat. "

 

Mais ça serait un peu court ! Sachez tout de même que j'ai déjà précommandé le tome 2 qui doit paraître courant novembre.

 

J'ai tout aimé dans ce livre : l'univers, les personnages, le style et l'intrigue;

 

Au départ rien que le livre en lui même en tant qu'objet et superbe. Il donne l'envie d'être ouvert, de savoir, d'y rentrer, de basculer dans un autre univers.

 

Le prélude est de toute beauté, les mots sont bien choisis, justes, puissants, ni trop ni trop peu mais ce qu'il faut pour dire une catastrophe et donner le ton du roman.

Puis vient le premier chapitre où l'on part pour un grand voyage ! L'événement conté dans le prélude est vécu, ressenti de loin par Rudolfo, Petronus, Jin Li Tam et Neb.

Chaque chapitre est divisé en parties portant le nom d'un personnage et consacré en partie à lui. C'est extrêmement plaisant pour le lecteur. J'ai adoré.

 

Au fil des pages nous apprenons beaucoup de choses sur les Terres Nommées, sur ces habitants, sur son passé. De nouveaux personnages apparaissent au fil des chapitres.

 

Ce livre est extrêmement vivant si je puis dire, on ne s'ennuie pas, tout y est très bien décris mais sans longueur. Le lecteur se laisse vite happer par sa lecture.

 

J'ai passé un excellent moment avec ce roman, je les dévoré mais pas trop vite tout de même afin qu'il dure plus longtemps et j'ai vraiment hâte de pouvoir me plonger dans le tome 2.

 

Je vous conseille vivement de découvrir ce cycle de fantasy !

 

 

Lire la suite

Sang d'Irah de Claire Panier-Alix

31 Mars 2010 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

sang d Irah

 

Editions LE PRE AUX CLERCS 489 pages

année 2010

ISBN 978- 2 -84228- 883 -4

 

Merci à LIVRADDICT et aux éditions LE PRE AU CLERCS pour ce partenariat

 

Quatrième de couverture (source Le Pré aux Clercs)

 

Une fresque épique écrite par une nouvelle venue en littérature fantasy dans la plus pure tradition du genre mettant en scène un héros valeureux en proie aux tourments de la guerre et de l'amour.

 

 

Présentation du livre

Le valeureux prince d'Irah en proie aux tourments de la guerre et de l'amour.

Sur l'île Nopalep'am Brode, « La Terre des Hommes » dans le langage des Anciens, les enjeux politiques étaient fort simples : au nord, les Kurstanais, l'Empire des Trolls lycanthropes... et au sud, le désert sacré des Hommes-Dieux d'Orkaz, tous deux malmenés par des climats extrêmes et victimes des incessantes agressions des troupes de la reine de Nicée, Maryanor.

Le jour où le prince Duncan d'Irah se rend à Mosquir à l'appel de la reine de Nicée, il ne sait pas encore qu'elle est la cause des invasions qui ravagent leurs royaumes respectifs. Encore moins qu'il va se retrouver entraîné dans un torrent d'aventures aux multiples rebondissements où se jouent tout à la fois son destin et celui de l'île. Amitié, amour, manipulations politiques, trahisons, faits d'armes : Sang d'Irah plonge le lecteur au coeur d'une fresque épique dans la plus pure tradition du genre.

 

Mon avis

 

En quatrième de couverture nous pouvons lire "Sang d'Irah plonge le lecteur au coeur d'une grande fresque épique" ; je confirme à mon grand regret pour le terme "épique" parce que la fantasy purement épique n'est pas la fantasy que je préfère.

 

Tout le livre n'est que batailles ou presque, des alliances, des trahisons, des stratégies. Les combats se déroulent au sud de l'ïle-continent, puis au nord, ils ne cessent quasiment jamais !

 

Lorsque une lueur de paix semble enfin acquise, un gredin ambitieux fait reprendre les hostilités de plus belle !

 

Tout ça est un peu trop, j'ai eu du mal par moment à accrocher à l'histoire, aux personnages, à être captivée la lassitude montrant le bout de son nez !

 

Ceci dit les amateurs du genre y trouveront grandement leur compte et se régaleront.

 

Je dois tout de même reconnaître que malgré le peu d'intérêt que je peux avoir pour la fantasy épique j'ai apprécié certains aspects du livre.

 

J'ai bien aimé l'Homme Dieu d'Orkaz, sa force morale et physique après avoir été traité plusieurs fois de façon immonde.

 

J'ai beaucoup moins apprécié la reine de Nicée, personnage obnubilé par le culte du jade, au caractère assez faible, elle m'est antipathique.

 

Duncan d'Irah, seigneur d'Irah, petite enclave où il fait bon vivre , j'aurais aimé en savoir plus sur cette contrée.

 

Les énigmatiques îles Levantines ont avivé ma curiosité, elles me semblent avoir une certaine ressemblance avec une île mythique mais je vous le laisse découvrir par vous même.

D'ailleurs cette île-continent ne manque pas de nous rappeler des époques historiques.

 

"Sang d'Irah" est en trois parties, j'ai une grande préférence pour la première partie qui est la moins guerrière, celle où l'on découvre l'île-continent et ses habitants.

 

Le rythme de ce roman est soutenu ce qui donne envie de poursuivre, de vouloir savoir la suite !

 

Globalement ce fût une agréable lecture et j'aurais bien aimé un tome 2 pour pouvoir retrouver les Îles Levantines et ses peuples en temps de paix.

 

 

 

  Le billet de Nadège 

Lire la suite
<< < 1 2 3