Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Boudoir des Livres

partenariat-service presse

Apocalypsis tome 5 : Oméga de Eli Esseriam

17 Décembre 2012 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

apocalypsis,-tome-5---omega-2756522-250-400

Editions 49303 1832708542 4722 n http://www.matagot.com/

 295 pages

 

Quatrième de couverture

"Un regard échangé suffit à nous faire comprendre que nous avons le même instinct. Chacun de nous semble avoir été programmé pour que notre minuterie interne s'enclenche et nous signale que le compte à rebours a commencé. L'Apocalypse est en marche. La guerre de toutes les guerres couve, juste là, dehors. Ce n'est pour l'instant qu'un murmure, un bruissement lointain mais ce sera bientôt assourdissan. Immense."

 

 

 

Mon avis :

Avec Oméga, je viens de finir la série Apocalypsis de Eli Esseriam, je tiens a remercier Mathilde et les éditions Nouvel Angle Matagot sans qui je serais peut-être passée à côté de ces cinq tomes.

 

Je dois bien avouer que part moment j'ai été un peu déconcerté par ce cinquième opus. J'ai eu du mal a suivre, je ne dirais pas qu'il est compliqué mais un peu quand même surtout si comme moi on a pas prêté plus que ça attention aux personnages secondaires.

Qu'on se le dise ! dans cette saga tout à son importance !!! Bon oui j'ai été un peu perdue par moment dans ma lecture mais j'ai beaucoup aimé ce tome. Je m'attendais à tout autre chose pour ce dernier tome, l'auteur m'a bien surprise au fil des pages, parfois en bien et parfois en moins bien.

Ce que je reprocherai à ce tome c'est le fait que l'auteur prend des raccourcis un peu trop rapide, on se demande comment telle chose c'est produite, d'où sort tel personnage.

Les toutes dernières pages du livre sont-elles réellement un point final ?  

Des cinq tomes celui là est très certainement celui que j'ai le moins apprécié, il est trop confus mais néanmoins très captivant aussi et je me suis tout de même régalée durant ma lecture ce qui est au final le plus important.

En conclusion, je vous conseille de lire cette série, d'autant plus que tous les tomes sont sortis et vous n'aurez pas attendre et vous passerez un très bon moment de lecture.

 

La page de la saga   http://www.matagot.com/spip.php?page=rubrique&produit=75&id_rubrique=75&lang=fr

 

 

Lire la suite

Une place à prendre de J.K. Rowling

16 Novembre 2012 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

CVT Une-place-a-prendre 4220

éditions Grasset

679 pages 

 

http://www.priceminister.com/

 

 

15.jpg

 

Une Place À Prendre :  http://www.priceminister.com/offer/buy/171949684/une-place-a-prendre-parution-le-28-09-2012-de-j-k-rowling.html 

 

Quatrième de couverture

Bienvenue à Pagford, petite bourgade anglaise paisible et charmante : ses maisons cossues, son ancienne abbaye, sa place de marché pittoresque… et son lourd fardeau de secrets. Car derrière cette façade idyllique, Pagford est en proie aux tourmentes les plus violentes, et les conflits font rage sur tous les fronts, à la faveur de la mort soudaine de son plus éminent notable. Entre nantis et pauvres, enfants et parents, maris et femmes, ce sont des années de rancunes, de rancœurs, de haines et de mensonges, jusqu’alors soigneusement dissimulés, qui vont éclater au grand jour et, à l’occasion d’une élection municipale en apparence anodine, faire basculer Pagford dans la tragédie. Attendue de tous, J.K. Rowling revient là où on ne l’attendait pas et signe, avec ce premier roman destiné à un public adulte, une fresque féroce et audacieuse, teintée d’humour noir et mettant en scène les grandes questions de notre temps. 

 

Mon avis :

Me voilà arrivée au moment de faire mon billet concernant "Une place à prendre" le fameux nouveau roman de la non moins fameuse J.K Rowling, plus connu pour la saga Harry Potter.

J'ai lu ce roman dans le cadre des matchs littéraires de Priceminister que je remercie vivement pour m'avoir permis de lire ce livre.

Mon avis est assez mitigé.

Le style de l'auteur est agréable, tout comme son écriture. Le roman est bien structuré, les personnages "tiennent la route" au niveau caractère, vécu. De ce côté là, pour moi le roman est une réussite mais côté attraction du livre, attachement aux personnages c'est tout autre chose.

La seule personne qui m'a un tant soit peu touchée est Krystal, la vie pour elle n'est pas facile et rien n'est là pour l'aider ni personne. Je trouve qu'elle est courage et essaye de faire le mieux qu'elle peut surtout pour son petit frère.

Les autres protagonistes sont énervant, prétentieux, méchants et naïfs. Je n'ai pas été touchée par l'un deux, mais le pire dans ce roman, oui le pire c'est la longueur !!! ça n'en fini pas, c'est terrible, c'est long, ça n'avance pas, c'est banal, c'est peut-être pas mais presque soporifique. Heureusement qu'il y avait Krystal pour sauver l'intérêt que j'ai pu porter à ce roman. Ce pavé manque de rebondissements, de suspense pour qu'il soit hyper captivant

J'aurais préféré un roman moins ambitieux qui se contente de nous conter la vie d'un nombre restreint de personne et non pas la vie d'une bourgade entière.

 

Je suis contente de l'avoir lu et contente de l'avoir fini. Je n'en garderais un souvenir indélébile.

 

Mon avis étant mitigé, je donne la note de 10/20.

 

Lire la suite

Apocalypsis-Cavalier Pâle Elias de Eli Esseriam

28 Juillet 2012 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

tome 4

Editions Nouvel Angle

262 pages

 

Un grand merci à Mathide des éditions nouvel angle 

 

Quatrième de couverture

"Tu as essayé d'inverser les effets de ton don, avant que tu admettes que tu n'étais pas fait pour ça. Tout simplement. Ce n'est pas ton rôle de guérir ton prochain. Un Cavalier de l'Apocalypse n'existe pas pour ça. Sa mission, sa destinée, ce n'est pas d'être un héros. Et cette réalité indéniable te fait souffrir chaque seconde de chaque heure de ta vie. Heureusement pour toi, cette dernière n'est pas censée durer", Elias Land, Cavalier Pâle. 

 

Mon avis :

Avant toute chose je souhaite remercier chaleureusement Mathilde et les éditions Nouvel Angle pour la confiance qu'ils me portent. J'ai découvert cette série grâce à eux et j'en suis très heureuse.

Je découvre un auteur : Eli Esseriam dont j'apprécie de plus en plus l'écriture au fil des tomes.

Elias n'est pas mon cavalier préféré, il s'agit toujours de Alice et de Maximilliam.

Ce tome est assez particulier de part le don de Elias et j'ai eu parfois un peu de mal à suivre mais une fois ouvert on est captivé tout comme les autres tomes. 

La fin du tome est un peu trop rapide et surprenant. Maintenant j'ai hâte de lire le prochain tome.

 

Si vous n'avez pas encore lu cette saga je vous incite à la découvrir sans hésitation.

 

Lire la suite

Fedeylins-tome 1 de Nadia Coste

20 Avril 2012 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

fedeylins

éditions Gründ

416 pages

 

Partenariat avec le blog Bookenstock et les éditions Gründ dans le cadre Le mois de Coste

sur Bookenstock

 

Quatrième de couverture

Comme tous les fedeylins, petits êtres ailés vivant au bord d'une mare qui constitue leur monde, Cahyl éclot sur un nénuphar. Comme tous les fedeylins, il doit braver la noyade et de dangereux poissons avant d'atteindre le rivage. Comme tous les survivants de cette première épreuve, Cahyl se présente devant les Pères Fondateurs, avide de connaître la caste choisie pour lui et l'avenir tout tracé qui l'attend. Mais Cahyl est différent : il lui manque la marque qui le lierait à son destin. Son existence même fait trembler les bases de sa société et cela, tout le monde n'est pas prêt à l'accepter.

 

Mon avis :

Attention coup de cœur, énorme coup de cœur, très beau coup de cœur !!! La couverture est sublime, elle appelle le lecteur au livre, elle donne envie de lire le livre et elle tient ses promesses. Je n’ai pas pu résister au partenariat proposé par le blog Bookenstock, je remercie Dup et Phooka de m’avoir permis de découvrir Nadia Coste, l’auteur du sublime tome 1 de Fedeylins –Les rives du monde.

Durant les premières pages je n’ai pas saisi de quoi il s’agissait exactement (je n'avais pas lu la quatrième de couverture), puis j’ai eu l’illumination si je puis dire !!! Absolument géniale, féerique, bucolique et réaliste ce premier tome. Les personnages sont attachants, l’histoire est captivante. Tout est là pour ne pas avoir envie de fermer le livre une fois qu’il a été ouvert !

J’ai beaucoup aimé le parcours et l’évolution de Cahyl , le lien d’amitié qu’il a avec Glark, toute l’organisation du peuple de Cahyl et de celui de Glark. Ce livre fourmille de petites merveilles, de découvertes.

L’auteur emporte le lecteur dans un autre univers, un monde totalement inconnu entre réalité et faërie.

La société où vit Cahyl dévoile peu à peu, sous des apparences de douceur de vivre, des injustices, des manipulations des masses.

 

Ce tome 1 a été une merveilleuse lecture de la première à la dernière page. Je remercie de tout cœur Dup et Phooka de Bookenstock pour ce partenariat avec les éditions Gründ et pour l’interview participative. Je remercie également Nadia Coste pour ce fabuleux roman et pour avoir répondu à mes deux questions.

 

Je ne vais pas tarder à lire le tome 2 que j’ai commandé et je vous incite très très vivement à lire Fedeylins.

 

 

 

Lire la suite

Trahisons et faux-semblants de Ludovic Rosmorduc

3 Avril 2012 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

trahisons et faux semblants

Editions BAAM!

285 pages

 

Un immense merci à LIVRADDICT%20LOGOet aux éditions parte 17 pour ce partenariat et pour la rencontre avec Ludovic Rosmorduc qui aura lieu le 10 avril 2012 sur Livraddict

 

 

Quatrième de couverture

Aurèle est le dernier représentant d’une guilde, autrefois influente et tenue en haute estime : celle des magiciens. Banni de la cité d’Anoth, il vit reclus dans son château de Fontgrande, où il s’emploie à consigner tout son savoir. C’est de loin qu’il observe aujourd’hui cette citadelle tiraillée entre deux ordres, celui des religieux et celui des chevaliers.

 

Mais alors que l’enchanteur s’était juré de ne plus fouler le sol d’Anoth, une mort surprenante vient bouleverser ses projets et ses certitudes.

 

Magie, religion ou chevalerie : qui parviendra à avoir la mainmise sur la cité ?

 

 

 

 

Mon avis :

Sur la quatrième de couverture Le Magazine des livres qualifie « Trahisons et faux-semblants » de fantasy médiévale et c’est exactement ça. Tout comme « L’héritière du temps » j’ai adoré cette lecture, ce livre est captivant tant au point de l’écriture que de l’histoire.

Ludovic Rosmorduc scotche le lecteur à son livre. C’est un grand plaisir littéraire que de pouvoir évoluer dans le monde crée pas l’auteur, j’adhère totalement, j’aime cet univers, l’ambiance de l’histoire.

Au final il y a peu de personnages, le principale étant Aurèle d’Angarande le dernier des magiciens. Ce dernier souhaite rétablir la guilde des magiciens mais ne cours-t-il pas à sa perte ?

La fin est très inattendue, je ne m’attendais pas du tout à celle-ci. Elle est très bien « ficelé », elle est également triste et fatale. Le point final ramène le lecteur au temps présent, c’est vraiment spécial comme sensation, j’ai rarement ressenti cela à la fin d’un livre et j’aurais aimé que celui soit plus épais ou du moins j’aurais aimé le lire moins vite.

Ce second livre de Ludovis Rosmorduc est aussi un coup de cœur, une excellente lecture, il ne me reste plus qu’à lire son tout premier roman « Le Tertre des Âmes ».

 

La bande annonce du livre ici : http://www.editions-baam.fr/livres/trahisons-et-faux-semblants/trahisons-et-faux-semblants.html

 

Lire la suite

Chronique du soupir de Mathieu Gaborit

29 Février 2012 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

Chronique du soupir

éditions Le Pré aux Clers

297 pages

 

Lecture en partenariat avec le blog Book en Stock de Dup et Phooka et les éditions  le pré aux clercs

 

 

 

 

Quatrième de couverture

Lilas, une naine flamboyante, a choisi de prendre sa retraite de chef de la garde du palais de la Haute Fée pour ouvrir une auberge au bord de la mer, à l'endroit même où Frêne, son époux, s'est "ancré" pour l'éternité. Entourée de quelques amis et de son amant Errence, un elfe, elle mène une existence un peu trop paisible à son goût. Alors qu'elle s'interroge avec angoisse sur son devenir, son fils Saule, pourchassé par un groupe de miliciens au service de la Haute Fée, fait irruption dans l'auberge. Il serre dans ses bras une jeune fille de seize ans, Brune, qui est à l'agonie. Après quelques heures d'hésitation, et bien que pressentant l'immense danger qui émane de façon indicible de la personnalité de Brune, Lilas décide de les protéger envers et contre tous. Dans un monde dominé par les fées, nains, elfes et sirènes affrontent leur destin. Arriveront-ils à conquérir leur liberté ? C'est tout l'enjeu de leur quête. 

 

 

 

 

Mon avis :

Quelle lecture !!! Un énorme merci à Dup et Phooka du blog Book En Stock et aux éditions Le Pré aux Clerc pour ce partenariat.

Un merci aussi à l’auteur Mathieu Gaborit pour sa disponibilité (voir son interview sur le blog Book en Stock) et pour ce merveilleux roman.

Contrairement à l’intégrale « Les Chroniques des Féals » que j’ai moyennement aimé, j’ai adoré « Chronique du Soupir ».

Je me suis régalée avec ce livre féerique, je ne l’ai pas lu je l’ai dévoré. J’étais un peu en retard pour le lire mais je n’ai même pas eu besoin de me forcer pour me dépêcher de le lire, une fois ouvert il est très difficile de le refermer.

 

J’ai aimé l’écriture de l’auteur, j’ai aimé son univers qui devient le nôtre dès que l’on plonge dans «Chronique du soupir ».

Tous les personnages sont attachants, ont leur particularité, leur force, leur faiblesse. Ma préférence va à Lilas, une femme forte et courageuse et une mère prête à tout pour ses enfants.

Le lien entre les fées et les elfes, nains, humains est très touchant, féerique et émouvant.

Certaines descriptions de lieus sont magnifiques, notamment le navire des Sirènes, l’Axile. Je ne vais pas énumérer tout ce que j’ai aimé dans le roman pour ne pas trop en dévoiler, mais sachez qu’il est excellent, qu’il est captivant du début à la fin, qu’il vous emportera dans un monde féerique, un monde de fantasy où tout n’est pas rose pour autant.

Quand à la fin j’ai beaucoup aimé aussi. Oui ce livre est épatant du début à la fin .

Mon second coup de cœur 2012.

 

A noté aussi la couverture du livre qui est magnifique, l'illustrateur est Didier Graffet

 

Lire la suite

Les chroniques des Féals - L'intégrale de Mathieu Gaborit

27 Février 2012 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

 

feals-integrale

Editions Bragelonne

598 pages

 

Partenariat avec Book en Stock et les éditions  bragelonne

 

Quatrième de couverture (source amazon)

Il est un endroit légendaire, au cœur de l'Empire de Grif', dont on ne parle qu'à voix basse : la Tour Ecarlate. Un donjon de pierre rouge entouré de crainte et de mystère. Cette tour est la demeure des phéniciers. Ces mages, depuis la nuit des temps, gardent un terrible secret qui s'avérera vital dans la guerre qui s'annonce. Januel est l'un d'eux. Il a été choisi pour faire renaître le phénix de l'empereur, afin de sceller l'alliance des royaumes contre leur ennemi surgi du domaine des morts : la Charogne. Mais c'est un drame qui attend le jeune homme et qui le jette sur les routes, seul face à son destin...

Biographie de l'auteur

Mathieu Gaborit, né en 1972, s'est imposé d'emblée comme le chef de file des écrivains de Fantasy française avec le succès des Chroniques des Crépusculaires, suivies d'Abyme, Bohème ou encore Confessions d'un automate mangeur d'opium (écrit avec Fabrice Colin). Avec Les Chroniques des Féals, traduites en plusieurs langues, il est revenu à cette Fantasy épique gorgée de magie qui l'a rendu célèbre et dont il a donné une vision unique et fascinante.

 

Mon avis :

Avec l’intégrale « Les Chroniques des Féals » je découvre l’auteur Mathieu Gaborit. J’ai lu cette trilogie dans le cadre d’un partenariat entre Book en Stock et les éditions Bragelonne. Je remercie Phooka et Dup de m’avoir sélectionné non seulement pour le livre mais aussi pour l’organisation de la lecture commune.

Ce fût une lecture commune comme je n’en ai jamais fais. Tout d’abord un « découpator » c'est-à-dire le livre divisé en différentes parties et nous en parlons quasiment en live par mail et c’est beaucoup mieux qu’une lecture commune classique. J’ai adoré le principe.

Mais revenons-en au livre, là je suis moins enthousiaste que pour la lecture commune. Mon avis est assez mitigé.

J’ai bien aimé le début du livre, la renaissance des phénix, les sombres sentes, la découverte d’un univers. J’ai apprécié le personnage de Scende au début, puis elle m’a déçu, je n’ai pas aimé son évolution.

J’ai eu du mal avec la Charogne et les Charognards. J’ai eu aussi du mal avec le grand nombre de personnages secondaires, le lecteur a juste le temps de faire la connaissance avec un ou plusieurs protagoniste qu'au chapitre suivant de nouveaux personnages apparaissent au dépend des précédents. Pour ma part je ne suis pas arrivée à trouver un personnage attachant.

Alors avec tout ça je me suis sentie un peu perdue, je suis certainement passée à côté de beaucoup de choses et je n’ai pas tout saisi de l’histoire, en fait je n’ai pas été captivée par l’histoire. Le dernier tome m’a semblé long et j’avais l’impression qu’entre moi et lui il y avait un épais brouillard. Au final je crois que j'aurais aimé qu'il y ait un tome supplémentaire pour que tout soit plus développé.

Ce livre n’est certes pas un coup de cœur mais je ne suis pas déçue de l’avoir lu, l’univers de Mathieu Gaborit me semble très dense et passionnant et je vais continuer à découvrir cet auteur avec « Chronique du soupir ».

 

 

 

Gaborit.jpg 

clic sur l'image

 

Lire la suite

Le chevalier des elfes de Julien Martin

10 Décembre 2011 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

d36a5d9f81ef94532a97bd707d5df

éditions "De l'écrit Au Livre"

220 pages

 

Merci à l'auteur Julien Martin de m'avoir envoyé son roman.

 

 

Quatrième de couverture

Les elfes accumulent défaite sur défaite, ils sont acculés, leur situation semble désespérée, leur extermination par les humains inéluctable mais un espoir subsiste, Arthur le vampire et ses compagnons. Grâce à leur ruse, leur expérience et leurs connaissances des nombreux travers des sociétés humaines, il est possible sans recourir à l’usage des armes de provoquer leur effondrement. Arthur espère, à cause d’une polémique autour du port de la barbe d’un prophète célèbre de la ligue des barbus, une augmentation des tarifs de la corruption dans les républiques libérales, et la prise de contrôle d’un ordinateur de l’empire rouge, venir à bout de ses ennemis les plus dangereux. Le chevalier des elfes réussira-t-il à sauver les royaumes elfiques ? Ou sont-ils condamnés à disparaître ?

 

 

L’auteur : Julien Martin est né au Mans en Sarthe en 1983, il a suivi une formation universitaire en histoire. Ses auteurs préférés sont J.R.R Tolkien, Maurice Druon et Jean-Louis Fetjaine. Il dédie ce livre à ses parents qui lui apportent l’envie de vivre.

 

Mon avis :

Cette lecture fût moyenne pour moi, non pas que l’écriture et l’histoire ne soient pas de qualité mais tout simplement l’une et l’autre n’étaient pas à mon goût. Je ne m’attendais pas à un roman qui conte essentiellement des faits guerriers, tactiques et ce genre là ne me plaît pas. Je ne vais donc pas me permettre de juger le livre où l’auteur qui a eu la gentillesse de m’envoyer son roman puisque je suis au final bien mal placée pour le critiquer de façon totalement objective.

Je pense que se roman pourrait plaire à ceux et celles qui contrairement à moi ne recherche pas que la féerie et la magie dans la fantasy.

Lire la suite

Louis le Galoup tome 1 de Jean-Luc Marcastel

8 Août 2011 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

louis-le-galoup

 Editions Nouvel Angle

290 pages

 

Un très grand merci à Mathilde et aux éditions nouvel angle

 

Site officiel de Louis le Galoup http://www.louislegaloup.com/

 

 

 

Quatrième de couverture

La nuit, le feu, une grande forteresse assaillie, une créature monstrueuse, un loup terrible, un loup debout... un galoup.

Tel est le cauchemar qui hante Louis, dans son village au bout du monde, près de la Grande Brèche et de sa lueur maudite qui marque la fin du royaume et de toutes les routes...

Ce royaume que l’ombre du Vicomte de Marsac, l’Usurpateur, et de ses terribles barons, Malemort et le Siblaire, ce siffleur infernal, recouvre peu à peu…

Mais derrière le simple garçon des montagnes, un autre se cache, plus griffu, plus sauvage, qui attend son heure... Mais cet autre sera-t-il assez fort, assez terrible, pour s’opposer aux ténèbres et à ses émissaires ?

Louis, accompagné par son frère, Séverin, et la Roussotte, ce joli brin de sorcière au caractère impossible, devra partir en quête de ses origines, après qu’une malebeste, une créature venue de la Grande Brèche, ait attaqué le village.

Mais les nouvelles vont vite, quand on a des yeux partout, et la chasse infernale de Malemort, le Grand Veneur, le maître des galoups noirs, est déjà en route...

« Approchez Estranger, là, dans le creux de l’âtre, où le feu murmure à l’ombre ses histoires...

Savez-vous qu’en l’an 999 de notre Seigneur, le Poing de Satan s’abattit sur le royaume de France, l’ouvrant en deux tel le soc d’une charrue fendant la terre ?

Savez-vous que pendant les cent ans qui suivirent, les Maljours, l’ombre et le froid recouvrirent ce monde, en une nuit sans fin ?

Savez-vous que de cette Grande Brèche ouverte par-delà les montagnes monta une lueur mauvaise qui changeait de terrible manière les bêtes et les hommes qui l’approchaient ?

Des ténèbres, un nouveau royaume est pourtant né au sud de la Grande Brèche, un royaume qui est aujourd’hui en péril.

C’est l’heure du conteur, c’est l’heure de l’histoire, l’histoire de Louis… Louis le galoup. »

 

Mon avis :

 

Je suis ravie d’avoir enfin eu l’occasion de découvrir la saga de Louis le Galoup, tout d’abord parce qu’elle fait partie d’un genre littéraire que j’affectionne puis ensuite parce que l’auteur, Jean-Luc Marcastel, habite ma petite ville. N’oublions pas non plus le fait que « le village du bout du monde » n’est qu’à une trentaine de kilomètres de chez moi, ce fût un grand « plus » durant ma lecture.

Je souhaite remercier chaleureusement Mathilde des éditions « Nouvel Angle » de m’avoir proposé le tome 1 de Louis le Galoup et de m’avoir permis de passer un moment passionnant de lecture.

 

L’histoire est captivante, le style agréable, chaleureux, il y a une certaine magie dans la manière dont l’auteur nous conte l’histoire de Louis, de la Grande Brêche, de son pays et des gens qui le peuple, le lecteur est transporté auprès de Louis dans son village et son époque. Les personnages sont attachants dès le début.

Je me suis régalée à suivre Louis et ses amis, j’ai déjà hâte de les retrouver, de retourner auprès d’eux, de connaître la suite de leurs aventures, savoir ce qu’il va advenir du pays de Louis, l’évolution des personnages.

 

Le seul petit bémol que j’aurais à faire sur ce premier tome est qu’à la fin du livre l’auteur insiste trop à mon goût sur le fait que « Louis le Galoup » est un conte, une histoire. Pour moi lorsque je lis un livre tout est vrai, Louis existe bel et bien ainsi que tout ce qu’il y a dans le livre. Bien sûr l’idée de l’histoire racontée au coin du feu près du cantou rend le moment de lecture encore plus magique.

 

Si vous n’avait pas encore fait connaissance avec Louis le Galoup je vous invite à le faire sans hésiter et le plus rapidement possible, vous ne le regretterez pas.

 

Comme d'habitude avec les éditions Nouvel Angle la couverture est superbe et les surprises en fin de livre sont intéressantes et très gourmandes !

 

Encore une fois merci à Mathilde et aux éditions Nouvel Angle.

 

Lire la suite

Coeur de Jade - Lame du Dragon tome 3 de Kristoff Valla

18 Juillet 2011 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

book coverfull coeur de jade, tome 3 l eclipse des neuf l

éditions Nouvel Angle/Matagot

336 pages- 384 pages avec les suppléments

 

Merci à Charlotte et Mathilde et aux éditions 49303 1832708542 4722 n 

 

 

Quatrième de couverture

Il y a plus de 2000 ans en chine...

 

La libération du démon Shiryu est désormais imminente. Est-ce la fin du temps des hommes, enlisés dans leurs rivalités et leurs intrigues de pouvoir ?

 

Portée pas la puissance de Dao Long, Coeur de Jade pourra-t-elle empêcher l'inéluctable ? Et surtout, quel sera le choix du clan des Neuf Lunes, ultime rempart face aux forces maléfiques, dont la reine nourrit d'inquiétantes et secrètes ambitions ?

 

Avec ce troisième tome, Kristoff Valla clôt magistralement la saga de Coeur de Jade, en alternant l'incroyables scènes épiques et des moments d'une rare intensité.

 

Mon avis

 

Je souhaite tout d’abord remercier Mathilde des éditions Nouvel Angle/Matagot ainsi que Charlotte de m’avoir permis de lire cette trilogie de Kristoff Valla, Cœur de Jade. J’ai pu découvrir un auteur et une héroïne.

J’ai beaucoup aimé les tomes 1 et 2. En ce qui concerne ce troisième opus, je dois avouer que j’ai eu du mal avec l’histoire et avec les personnages. Trop de scènes guerrières à mon goût, il ne fût pas évident pour moi de savoir qui était qui et surtout dans quel camp était untel ou un untel.

Contrairement j’ai eu du mal à rentrer dans le livre, de plus je n’ai pas retrouvé toutes les scènes de combats « artistiques » qui m’avaient tant plu dans le premier et le second tome. Je regrette que Cœur de Jade soit moins présente dans ce tome.

Niveau visuel ce troisième tome est aussi beau que les deux premiers.

En conclusion Cœur de Jade est une héroïne que l’on aime retrouver et une trilogie plutôt plaisante à lire. Une bien belle aventure pour le lecteur.

Lire la suite
<< < 1 2 3 > >>