Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Boudoir des Livres

Sang d'Irah de Claire Panier-Alix

31 Mars 2010 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Partenariat-service presse

sang d Irah

 

Editions LE PRE AUX CLERCS 489 pages

année 2010

ISBN 978- 2 -84228- 883 -4

 

Merci à LIVRADDICT et aux éditions LE PRE AU CLERCS pour ce partenariat

 

Quatrième de couverture (source Le Pré aux Clercs)

 

Une fresque épique écrite par une nouvelle venue en littérature fantasy dans la plus pure tradition du genre mettant en scène un héros valeureux en proie aux tourments de la guerre et de l'amour.

 

 

Présentation du livre

Le valeureux prince d'Irah en proie aux tourments de la guerre et de l'amour.

Sur l'île Nopalep'am Brode, « La Terre des Hommes » dans le langage des Anciens, les enjeux politiques étaient fort simples : au nord, les Kurstanais, l'Empire des Trolls lycanthropes... et au sud, le désert sacré des Hommes-Dieux d'Orkaz, tous deux malmenés par des climats extrêmes et victimes des incessantes agressions des troupes de la reine de Nicée, Maryanor.

Le jour où le prince Duncan d'Irah se rend à Mosquir à l'appel de la reine de Nicée, il ne sait pas encore qu'elle est la cause des invasions qui ravagent leurs royaumes respectifs. Encore moins qu'il va se retrouver entraîné dans un torrent d'aventures aux multiples rebondissements où se jouent tout à la fois son destin et celui de l'île. Amitié, amour, manipulations politiques, trahisons, faits d'armes : Sang d'Irah plonge le lecteur au coeur d'une fresque épique dans la plus pure tradition du genre.

 

Mon avis

 

En quatrième de couverture nous pouvons lire "Sang d'Irah plonge le lecteur au coeur d'une grande fresque épique" ; je confirme à mon grand regret pour le terme "épique" parce que la fantasy purement épique n'est pas la fantasy que je préfère.

 

Tout le livre n'est que batailles ou presque, des alliances, des trahisons, des stratégies. Les combats se déroulent au sud de l'ïle-continent, puis au nord, ils ne cessent quasiment jamais !

 

Lorsque une lueur de paix semble enfin acquise, un gredin ambitieux fait reprendre les hostilités de plus belle !

 

Tout ça est un peu trop, j'ai eu du mal par moment à accrocher à l'histoire, aux personnages, à être captivée la lassitude montrant le bout de son nez !

 

Ceci dit les amateurs du genre y trouveront grandement leur compte et se régaleront.

 

Je dois tout de même reconnaître que malgré le peu d'intérêt que je peux avoir pour la fantasy épique j'ai apprécié certains aspects du livre.

 

J'ai bien aimé l'Homme Dieu d'Orkaz, sa force morale et physique après avoir été traité plusieurs fois de façon immonde.

 

J'ai beaucoup moins apprécié la reine de Nicée, personnage obnubilé par le culte du jade, au caractère assez faible, elle m'est antipathique.

 

Duncan d'Irah, seigneur d'Irah, petite enclave où il fait bon vivre , j'aurais aimé en savoir plus sur cette contrée.

 

Les énigmatiques îles Levantines ont avivé ma curiosité, elles me semblent avoir une certaine ressemblance avec une île mythique mais je vous le laisse découvrir par vous même.

D'ailleurs cette île-continent ne manque pas de nous rappeler des époques historiques.

 

"Sang d'Irah" est en trois parties, j'ai une grande préférence pour la première partie qui est la moins guerrière, celle où l'on découvre l'île-continent et ses habitants.

 

Le rythme de ce roman est soutenu ce qui donne envie de poursuivre, de vouloir savoir la suite !

 

Globalement ce fût une agréable lecture et j'aurais bien aimé un tome 2 pour pouvoir retrouver les Îles Levantines et ses peuples en temps de paix.

 

 

 

  Le billet de Nadège 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Nadège 01/04/2010 17:48


De rien (^_^)


Nadège 01/04/2010 09:54


Coucou Cerisia,
J'ai rajouté le lien de ton billet sur mon blog: j'ai chroniqué le même livre! (^_^)


Cerisia 01/04/2010 17:36



Merci c'est sympa :) je vais faire de même :)