Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Boudoir des Livres

le chant des sirènes par Tiphaine Samoyault

26 Décembre 2009 , Rédigé par Sylvie/Cerisia Publié dans #Littérature Fantastique étrangère

le chant des sirènes
Editions Librio 93 pages
Résumé
(source amazon.fr)
On dit parfois que c'est en tombant dans la mer que les sirènes oiseaux sont devenues poissons. Créatures hybrides nées du croisement de plusieurs légendes, elles inspirent les poètes depuis la nuit des temps : Homère, Ovide, Andersen, Wells ou Giraudoux ont répondu, chacun à leur manière, à la séduction enivrante de leur chant. Du supplice d'Ulysse au destin tragique de la petite sirène, les déclinaisons narratives et poétiques de la légende mettent en lumière une multitude d'incarnations. Néréides aux longues chevelures d'or entrelacées de perles, merminnes redoutables, nymphes marines ou ondines capricieuses, les sirènes forment un chœur de voix sublimes et disparates. Voici neuf récits étranges et merveilleux qui rendent hommage à la plus mystérieuse des créatures.


Biographie de l'auteur
Tiphaine Samoyault est professeur de littérature à l'université. Romancière et essayiste, elle est notamment l'auteur de Météorologie du rêve et de La montre cassée.

Mon avis :
Trois récits antiques : la femme oiseau
Homère, Odyssée
Apollonios de Rhodes, Les Argonautiques
Ovide, Les métamorphoses

Je n'ai pas apprécié ces trois récits à leur juste valeur par un manque de connaissance de ma part concernant la mythologie. Sans une certaines connaissances mythologiques on a du mal à comprendre ces récits, tout ne parait pas clair !

Trois visions aquatiques : la femme poisson
Hans Christian Andersen : la petite Sirène
Herbert George Wells, Miss Waters, roman d'une sirène
Jean GIroudoux, Ondine

Trois versions modernes : l'amour et la mort
Camille Mauclair : l'argonaute et la Sirène
Renée Vivien : l'ondine et la Sirène muette
Giuseppe Tomasi di Lampedusa, le Professeur et la Sirène

Un très bon moment de lecture avec ces histoires plus ou  moins dramatiques. Je n'avais jamais lu le conte d'Andersen La petite sirène qui est très noir ni tous les autres récits d'ailleurs.
Ce que je retiens plus particulièrement c'est l'extrait de "Miss Waters" de H.G. Wells qui me donne bien envie de lire le livre.

Ma note 8/10
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
<br /> Je pense que je vais le lire. Ca pourrait m'aider pour d'éventuel sujet....<br /> <br /> N'hésitez pas à visiter mon blog :<br /> http://victordelrey.over-blog.com/<br /> A bientot !!!<br /> <br /> <br />