Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Boudoir des Livres

Le cantique des innocents de Donna Leon

16 Mars 2010 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Thriller, polars

le cantique des innocents
Editions Calmann Levy
285 pages

Lu dans le cadre d'un partenariat organisé parLivraddict avec les éditions Calmann-Levy
Merci à Livraddict pour ce partenariat qui est le premier pour moi et merci aux editions Calmann-Levy d'avoir proposé ce livre.

Quatrième de couverture(source Calmann Levy)

Suspense Crime 03/2010

Un auteur qui mêle habilement intrigue policière, charme vénitien et engagement politique. Un pédiatre et sa femme agressés en pleine nuit, leur bébé de dix-huit mois enlevé sous leurs yeux… Pourquoi diable des carabiniers – les gendarmes italiens – ont-ils fait irruption chez ce couple au milieu de la nuit et se sont-ils emparés de ce petit garçon ? Pour quelle raison le médecin refuse-t-il obstinément de parler à la police ? Et enfin, qui a bien pu ordonner la mise en œuvre d’une opération aussi effroyable ? Telles sont les questions qui taraudent le commissaire Guido Brunetti et son fidèle adjoint l’inspecteur Vianello lorsqu’on leur confie cette affaire. Pour cette nouvelle plongée dans les eaux troubles de la lagune, Donna Leon nous entraîne dans les méandres de Venise la magnifique et dans ceux, sordides, d’un réseau de trafic d’enfants. Au bout de cette enquête, elle parvient à ébranler les convictions morales de son héros… et même les nôtres. « Le 16e volet des aventures du commissaire Brunetti est éblouissant. Donna Leon ne bâcle jamais, dépeint chaque fois des portraits vivants de ses personnages et de Venise, et ne s’est jamais départie de sa faculté d’indignation. » The New York Times

Mon avis
"Le cantique des innocents" est la première enquête du commissaire Brunetti que je lis. Donna Leon est une découverte pour moi.

Venise est une ville si à part qu'on en oublierait qu'il y a une vie en somme toute banale derrière ce fabuleux décor.

Nous sommes donc à Venise, célèbre cité lacustre plus connue pour son carnaval et ses palais que pour de sordides enquêtes policières.
Dès les premières pages l'auteur nous immerge en pays vénitien : "signora" "vaporetto" "spassino" " l'église dei Miracoli...Ces mots là sont une invitation au voyage !

L'auteur aborde plusieurs thèmes ; la fraude à l'ULSS la sécurité sociale italienne, la corruption, les méthodes parfois douteuses de la police pour obtenir des renseignements, le racisme et le trafic d'enfants.

Concernant le trafic d'enfants, sujet principal du livre, je m'attendais à lire quelque chose de terrible, horrible, voir malsain et cela d'autant plus que le titre m'évoquait le pire !

Bien entendu le fait d'acheter un enfant est condamnable et terrible en soit  mais je m'attendais à lire autre chose, une histoire à la limite du soutenable.

Le pire dans le ce roman est le personnage de Marcolini, son racisme en général et sa haine envers un enfant qui font froid dans le dos et m'ont profondément choqué. Il en est de même pour sa fille, son agissement est assez monstrueux !

L'écriture est agréable, précise, concise. Les faits et les personnages donnent une impression de calme. Je ne dirais pas que le roman est lent dans le sens ennuyeux mais lent dans le sens qu'on se laisse entraîner calmement au fil des pages, que l'on prend plaisir à lire grâce à la qualité d'écriture de l'auteur.

Je remercieLivraddict pour ce partenariat et les éditions Calmann Levy pour cette découverte littéraire.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

J'ai dans ma pal le 1er opus de la série de Donna Leon. ça a l'air plaisant.


B

il a l'air pas mal ce roman à Venise même si l'histoire semble sombre


J

j'arrive pas encore a me décider à le lire ou pas...malgré toutes les bonnes choses que je lis au sujet de ce livre


C

Il m'a l'air sympa, à l'occasion pourquoi pas!