Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Boudoir des Livres

L'enfant des cimetières de Sire Cédric

28 Décembre 2011 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Thriller, polars

lenfant-cimetieres-sire-cedric-L-13TEQJ

 

 

Quatrième de couverture (source Le pré aux clercs)

Lorque sa collègue Aurore l'appelle en pleine nuit pour couvrir avec elle un meurtre atroce, David, photographe de presse, se rend sur les lieux du drame. Un fossoyeur pris d'une folie hallucinatoire vient de tuer sa femme et ses enfants avec un fusil à pompe, avant de se donner la mort. Le lendemain, un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les patients d'un hôpital et tue Kristel, la compagne de David.

Mais qui est à l'origine de cette épidémie meurtrière ? Est-ce un homme ou un démon ?

Le journaliste, qui n'a plus rien à perdre, va se lancer à la poursuite de Nathaniel, l'enfant des cimetières, jusqu'aux confins de l'inimaginable...

 

Thriller gothique époustouflant, L'Enfant des cimetières est servi par une écriture nerveuse terriblement évocatrice qui laisse le lecteur hypnotisé par l'horreur. Attention, si vous commencez ce livre, vous ne pourrez plus le lâcher !

 

Mon avis

Après "le jeu de l'ombre" et "de fièvre et de sang" que j'ai beaucoup aimé, je dois dire que je n'ai pas été déçue par Sire Cédric.

 

"L'enfant des cimetières" est captivant du début à la fin, j'ai tout aimé, l'écriture de l'auteur, les personnages, le style et l'intrigue qui sont très prenant.

J'ai été surprise par la fin, d'ailleurs j'étais très curieuse de connaître le dénouement. Je trouve que cette fin permet d'ancrer l'histoire dans le réel et j'ai beaucoup apprécié.

J'ai beaucoup aimé le prologue, j’y ai trouvé un petit côté Edgar Allan Poe et j'ai beaucoup aimé cette entrée en matière, un mélange de gothique, de poésie, de noirceur...

J’ai beaucoup aimé le personnage de Kristel, elle me semble indispensable à l'histoire.

 

Quant à la magie je n'ai pas été dérangé, ce fût plutôt le contraire. C'est juste que la première fois elle fût réalisé plutôt rapidement mais bon...

 

Le summum de l'angoisse a été lorsqu’Aurore et David pénètrent dans la maison des Mendez et jusqu'à leur sortie. Mais tout le livre est assez angoisse, plusieurs autres passages notamment avec la présence des ombres !!!

Sire Cédric à une façon d’écrire les passages difficiles, on va dire les passages sanguinolents d’une façon à « régaler » le lecteur, on prend plaisir à ce faire peur, un peu comme aves les contes lorsqu’on nous étions enfants! On a vraiment l'impression qu'il écrit des histoires à faire peur pour les grands. J’adore son écriture !

 

Ma note : 8.5/10

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Bonsoir, ce livre fait parti de liste d'un challenge d'un forum et ton avis me donne bien envie de le lire.
C


J'espère que tu le liras :) merci pour ta visite et je suis contente de voir que mon avis t'incite à lire ce livre !