Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Boudoir des Livres

b.a.-ba la vie sans savoir lire de Bertrand Guillot

28 Mars 2011 , Rédigé par Cerisia Publié dans #Biographie, romans historiques,documents

ba-ba 

 

 Editions rue Fromentin     

 

218 pages

 

Ce livre est un livre voyageur, si vous souhaitez le recevoir contactez moi !

 

Résumé (éditions rue Fromentin)

En 2008, Bertrand Guillot pousse la porte d’un cours d’alphabétisation pour adultes, dans le 20e arrondissement de Paris. Il s’apprête à donner son premier cours. Sa motivation est la même que celle de milliers de bénévoles en France : se rendre utile et abandonner les œillères du quotidien. Ecrit à la première personne, rythmé par des chapitres courts, B.a.-ba a tout d’un récit d’aventure. Celle d’un « professeur » débutant, tout d’abord. L’auteur est poussé dans le grand bain sans méthode, ni conseils. Après tout, il sait lire, non ? B + A = ba ? Pas si simple. Le costume de « professeur » taille soudain grand face à des « élèves » qui ont bien souvent vécu mille vies et Guillot prend soudain conscience de l’ampleur de la tâche. Le plus sage serait sans doute d’abandonner sur le champ. Il y pense. Pourtant… Sans vraiment se l’expliquer, il va poursuivre ses cours (il en donne toujours aujourd’hui) et vivre un an avec ses élèves, au rythme des joies et des désillusions. Une année dont il a tiré un livre : B.a. -ba.

 

 

Mon avis :

 

« b.a.-ba   la vie sans savoir lire » est un livre voyageur. Mathide des éditions rue Fromentin en est l’instigatrice et je la remercie vivement pour cette lecture.

 

Ce livre est un témoignage écris comme un roman et il se lit comme un roman. Il est d’un accès facile pour tout lecteur et est très intéressant, émouvant mais pas trop avec parfois une petite pointe d’humour.

Vivre sans savoir lire…c’est difficile à imaginer lorsqu’on est une lectrice passionnée ! Et sans aller dans la passion des livres, vivre sans savoir pour la vie de tous les jours, le quotidient,  c'est assez terrifiant !

Au début du livre nous apprenons, en tout cas ce fût le cas pour moi, la différence entre illettrisme et analphabète. Je dois dire qu’il m'est plus insupportable d’imaginer une personne illettrée plutôt qu’une personne analphabète.

Une personne analphabète venant d’un pays où l’école n’est pas obligatoire et n'est pas une grande institution comme chez nous peut être compréhensible mais une personne habitant depuis sa naissance en France et qui ressort de son cursus scolaire sans savoir lire me paraît totalement aberrant !

Mais revenons-en au livre. Moi je dis bravo aux bénévoles qui apprennent à lire parce qu’il faut beaucoup de patience et de persévérance et je dis aussi et surtout bravo aux apprenants parce que là également il faut beaucoup de patience, de persévérance et de motivation.

Apprendre une langue comme le français lorsqu’on est adulte, que l’on ne sait pas lire sa propre langue, dont certains sons n’existes pas dans son pays d’origine et bien là il faut une persévérance et une motivation énorme !

J’ai beaucoup aimé cette lecture et je n’ai qu’un souhait en le refermant ce livre c’est que les protagonistes pourront le lire !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

J'aime beaucoup l'idée des livres voyageurs, un peu comme le principe de laisser un livre dans un lieu publie... J'aimerais beaucoup faire ça un jour !
Merci d'être passée !


C


N'hésite pas si tu souhaite le recevoir :)



L

c'est vrai que de ne pas savoir lire doit faire passer à coté de plein de choses. Il suffit de voir nos enfants qui nous posent plein de questions car ils ne comprennent pas forcément le monde qui
les entoure.


C


Laeti, oui ça doit être horrible pour la vie quotidienne !!



T

il m'attend sur l'étagère, j'ai hâte !


C


Theoma bonne future lecture