Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Boudoir des Livres

Ce que le jour doit à la nuit de Yasmina Khadra

18 Juillet 2009 , Rédigé par Sylvie/Cerisia Publié dans #Littérature contemporaine francophone


Editions Julliard  413 pages

Challenge ABC 2009

Quatrième de couverture :

Alors que Younes n'a que neuf ans, son père, paysan ruiné par un spéculateur autochtone, perd ses terres ancestrales. Accablé, l'homme doit se résoudre à confier son enfant à son frère, un pharmacien parfaitement intégré à la communauté pied-noir d'une petite ville de l'Oranais. Le sacrifice est immense. En abandonnant son fils, l'homme perd du même coup le respect de lui-même. Mais les yeux bleus de Younes et son physique d'ange l'aident à se faire accepter par cette communauté aisée de province. Rebaptisé Jonas, il grandit parmi de jeunes colons dont il devient l'inséparable camarade. Il découvre avec eux les joies de l'existence et partage leurs rêves d'adolescents privilégiés que ni la Seconde Guerre Mondiale ni les convulsions d'un nationalisme arabe en pleine expansion ne perturbent. Jusqu'au jour où revient au village Émilie, une jeune fille splendide qui va devenir la vestale de nos jeunes gens. Naîtra ainsi une grande histoire d'amour qui mettra à rude épreuve la complicité fraternelle des quatre garçons, écartelée entre la loyauté, l'égoïsme et la rancune que la guerre d'Indépendance va aggraver. La révolte algérienne sera, pour Younes-Jonas, sanglante et fratricide. Il refusera de laisser détruire l'amitié exceptionnelle qui l'unit à ces jeunes pieds-noirs ; il ne pourra tourner le dos à cet oncle et à cette tante qui lui ont offert une vie meilleure ; mais jamais il n'acceptera non plus de renoncer aux valeurs inculquées par son père : la fierté, la déférence envers ses ancêtres et les coutumes de son peuple, le respect absolu de la parole donnée, et, ce, quitte à mettre en péril l'amour déchirant qu'il a pour Émilie. Avec la verve romanesque qu'on lui connaît, Yasmina Khadra éclaire d'un nouveau jour ce conflit ayant opposé deux peuples amoureux d'un même pays. La grande originalité de cette saga qui se déroule de 1930 à nos jours repose sur une courageuse défense de cette double culture franco-algérienne que l'Histoire a, de part et d'autre, trop souvent cherché à renier.


Mon avis :
Belle écriture, très agréable à lire mais j'ai été déçue par l'histoire en elle même. La vie amoureuse des protagonistes prends trop de places par rapport à l'histoire du pays, j'aurais préféré l'histoire du point de vue de Jelloul engagé pour la liberté de son pays, quelque chose de moins romantique, de plus réaliste.
Younés devient rapidement pathétique, il est certes tiraillé entre entre deux classes sociales mais ce qui m'a gêné ici c'est le manque d'implication de ce personnage.
Il manque une certaine grandeur dans ce livre, grandeur que j'avais trouvé dans les autres romans de l'auteur que j'ai déjà lu.

Ma note 5/10
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

sylvie 19/07/2009 14:32

Moi j'ai lu
les hirondelles de Kaboul - cousine K -les sirènes de Bagdad - l'attentat - les agneaux du seigneur (voir index des auteurs)
J'aime beaucoup cet auteur mais je trouve que "Ce que le jour doit à la nuit" est différent des autres livres que j'ai déjà lu.

belledenuit 19/07/2009 13:04

Je n'ai lu que Les hirondelles de Kaboul de cet auteur et pour l'instant je n'ai pas envie de poursuivre avec lui. J'en garde un mauvais souvenir...