Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le Boudoir des Livres

Mort aux cons de Aderhold Carl

30 Mars 2009 , Rédigé par Sylvie Publié dans #Littérature contemporaine francophone


Editions du Livre de Poche 409 pages

Quatrième de couverture
Contrairement à l'idée répandue, les cons ne sont pas réformables ; les campagnes de prévention ou les actions pédagogiques n'ont pas de prise sur eux. Une seule chose peut les amener non pas à changer, mais du moins à se tenir tranquille : la peur. Je veux qu'ils sachent que je les surveille et que le temps de l'impunité est révolu. Je compte à mon actif cent quarante meurtres de cons. Afin qu'ils ne soient pas morts pour rien, je vous enjoins de lire ce manifeste. Il explique le sens véritable de mon combat. » Qui n'a jamais rêvé de tuer son voisin le dimanche matin quand il vous réveille à coups de perceuse? Ou d'envoyer dans le décor l'automobiliste qui vous serre de trop près? Le héros de cette histoire, lui, a décidé un jour de passer à l'action.

Mon avis :
Mon avis sur ce livre est assez mitigé, le début fera frémir les amoureux des chiens et chats, le tout premier chat c'est assez marrant mais ensuite j'ai pas spécialement souris.

Ensuite l'histoire devient beaucoup plus intéressante, drôle durant un certain temps. On sombre rapidement dans la démesure, une personne devient un con pour pas grand chose et là....c'est un peu du n'importe quoi.

A partir du moment où notre justicier rentre dans une maison d'édition ça devient long à lire, à la limite de l'ennuyeux.
Même si j'ai plutôt bien aimé, j'étais assez contente de le finir.

Ma note : 6/10

Merci Belledenuit

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Anlor 25/09/2009 23:30


J'ai eu du mal avec ce livre aussi


Isa 27/06/2009 23:24

J'ai la même impression. Je crois que l'aurais adoré s'il l'auteur s'était arrêté à la moitié.
trop c'est trop !!!!

sylvie 02/04/2009 16:52

*Belledenuit, tout à fait d'accord avec toi, ce livre aurait mérité d'être plus court!

belledenuit 31/03/2009 08:02

C'est vrai qu'il y a quelques longueurs dans le roman et c'est dommage. L'auteur aurait pu l'abréger d'au moins une centaine de pages.